DSCN2190

... a dit Nicolas Machiavel dans l'Histoire de Florence aux alentours de 1523. Alors commençons.

J'ai longuement hésité avant de me lancer. J’ai longtemps hésité parce que je déteste prendre mes responsabilités en fait. Je sais que ce blog n’implique pas quoi que ce soit, ni qui que ce soit, mais il m’implique moi et c’est déjà beaucoup trop en ce moment.

Pourtant si je ne vis pas pour moi aujourd’hui alors que j’ai vingt piges, je le ferais probablement jamais. J’ai toujours existé pour rendre ma famille heureuse et fière, alors que j’allais lâchement me planquer pour vivre au rythme effréné des pages de mes livres d’histoire. J’étais dans deux réalités qui parfois finissaient par se superposer dans mes rêves, qu’ils soient endormis ou éveillés. Pour les faire coexister j’ai commencé à écrire. Ça a toujours été facile, une évidence et pourtant je continuait de me cacher.

Triste constat tardif... mais il n'est jamais trop tard !

Ecrire est devenu comme respirer et aujourd’hui encore, quand je marche dans la rue pour aller à la fac, je regrette de ne pas pouvoir me poser sur les berges du Rhône, un carnet et un crayon à papier entre les mains avec, pour seule maîtresse de mon corps, mon imagination.

Pourtant je crée, je façonne de belles phrases qui ne s’inscrivent jamais nulle part. C’est si triste. C’est comme des bébés morts nés. Alors je me dis que poster ce qui me passe par la tête me permettra peut-être d’évoluer un peu dans mon art, d’enfin prendre mes responsabilités et d’assumer autre chose que mes fanfictions.

C’est la première et dernière fois que je parle de moi, personnellement parlant.

Je ferai probablement des critiques de diverses formes d’art : littérature, cinéma, de trucs récents ou pas et ça ressemblera surement à des choses bizarres.

Bref ! Bienvenue sur le blog littéraire de Tisama : Filament d’étincelle.

Plus furtif que ça, tu meurs… 


Image : Photo personnel d'Apollon de la Gallerie des Offices de Florence